Avent 2018

AVANT NOËL, C’EST L’AVENT

Décembre est arrivé, Noël s’en vient, suis-je prêt? Suis-je prêt à quoi? Suis-je prêt pour qui?Les tartes, les tourtières, les galettes, les petits plats sont cuisinés; les cadeaux achetés (il ne reste qu’à les emballer). Ah oui! Il reste encore quelques cartes de Noël, à envoyer. Tant de préparation pour cette grande fête qu’est Noël.

Quel est son vrai sens? Extérieurement ce sont ces préparatifs pour accueillir visite, parents, amis, etc. Intérieurement est-ce que je me donne des outils pour la préparer cette grande fête. Puisque les références religieuses perdent de la notoriété, force est de constater, dans notre société de consommation, que l’avent correspond souvent maintenant à la période des achats des Fêtes. Il n’y a dans ce cas aucun lien liturgique.

D’où vient ce mot? Le mot « Advent » qui dérive du latin adventus, signifie ‘venue, avènement’. L’Avent se présente comme une célébration, prolongé pendant quatre semaines, de l’avènement glorieux du Christ. Cette période est définie, par le petit Robert, comme étant le « temps pendant lequel l’Église catholique se prépare à la fête de Noël. » Il faut donc fouiller davantage pour découvrir qu’il s’agit en fait d’une période de quatre semaines selon la tradition. Les Normes universelles de l’année liturgique, no. 39, définissent le temps de l’Avent en soulignant sa double caractéristique. Il est d’abord « un temps de préparation aux solennités de Noël où l’on commémore le premier avènement du Fils de Dieu (naissance de Jésus) parmi les hommes (femmes et jeunes). Mais il est aussi « temps où, par ce souvenir…. Se tourner vers l’attente du second avènement du Christ à la fin des temps ». En raison de ces deux caractéristiques, « le temps de l’Avent se présente (…) comme un temps de pieuse et joyeuse attente ».

Au plan social, quand on organise une fête, on prend le temps de voir à ce que tout soit prêt, pleins de détails à réaliser, pour que la fête en question soit une réussite. Du côté religieux cela ne devrait pas faire exception, il faut également nous préparer.

L’Avent est l’aboutissement d’une démarche spirituelle. La nativité nous rappelle que le Seigneur nous a rejoint dans notre condition humaine. Le temps de l’Avent est un temps d’attente et d’espérance.

Les six paroisses de l’unité pastorale Notre-Dame de l’Espérance, oui, c’est bien chez nous. En effet les paroisses de Casselman, Embrun, Limoges, Marionville, St-Albert et Vars font partie de cette unité pastorale. C’est pourquoi ces six paroisses se rassemblent pour divers projets communs, au cours de l’année. Nous vous invitons donc en ce temps de l’avent à venir pour une petite journée de ressourcement qui se tiendra à l’église Saint-Guillaume de Vars, le premier samedi de décembre, soit le 1er décembre de 9 h 30 à 15h avec le Père Yvan Mathieu qui nous guidera sur une réflexion de l’Avent. Le dimanche 16 décembre à 14h, nous vous invitons en l’église Saint-Jacques d’Embrun à une célébration du pardon.

Lors du carême et des jours Saints, un effort se déploie encore pour unir les paroissiens et paroissiennes des six lieux de culte.

Au cours du mois de décembre vous êtes invités à venir visiter l’exposition de crèche, de ma collection personnelle, à la sacristie de l’église Saint-Jacques d’Embrun. Il devrait y en avoir près de 250 d’exposées sur total de 900.

Bonne période d’Avent et déjà nos vœux de Noël vous accompagnent.

Michel Pommainville, prêtre-curé

Une Paroisse au coeur de la Francophonie de l'Est-Ontarien